Deux/Trois roues

La catégorie des deux-roues, trois-roues et quadricycles regroupe différents types de véhicules : les engins de déplacements personnels (EDP) motorisés ou non, les cycles et cycles à pédalage assisté, les deux et trois-roues motorisés – cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles à moteur – et les quadricycles à moteur (voir ci-dessous). […]

La catégorie des deux-roues, trois-roues et quadricycles regroupe différents types de véhicules : les engins de déplacements personnels (EDP) motorisés ou non, les cycles et cycles à pédalage assisté, les deux et trois-roues motorisés – cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles à moteur – et les quadricycles à moteur (voir ci-dessous).

Les motocycles représentaient 8,6 % de l’ensemble du parc de véhicules dans l’Hexagone en 2019 avec 4,1 millions d’unités, selon l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA). Entre janvier et octobre 2020, 168 703 deux-roues et trois-roues motorisés ont été immatriculés (- 4,4 % par rapport à janvier-octobre 2019) ; dont 159 318 deux-roues (- 4,1 % comparé à 2019) et 9 385 trois-roues (- 9,2 % par rapport à 2019) selon l’Officiel du cycle. Parmi les deux-roues motorisés immatriculés en 2020, seulement 3 928 scooters (≤ 50 cm3), 938 scooters (> 50 cm3) et 340 motos (≥ 125 cm3) étaient à motorisation électrique, soit une baisse de 64,29 % par rapport à 2019, selon l’Avere-France.

En parallèle, 2,65 millions de vélos ont été vendus en 2019 en France (soit – 2 % par rapport à 2018), dont 388 100 unités à assistance électrique (+ 12,1 % par rapport à 2018), selon l’observatoire du cycle. La même année, 1,861 million d’engins de déplacement personnel (EDP) ont été vendus (+ 13 % par rapport à 2018), selon le baromètre du marché de la micro-mobilité de la Fédération des Professionnels de la Micro-mobilité (FP2M) et du Smart Mobility Lab. Parmi ces EDP, 605 300 étaient des engins électriques, soit 33 % (+ 5 % par rapport à 2018) et 1 254 800 étaient des engins mécaniques, soit 67 % (+ 17,9 % par rapport à 2018). Dans le détail, 1 254 800 trottinettes mécaniques ont été vendues en 2019 (+ 18 % par rapport à 2018) et 478 800 trottinettes électriques (+ 105 %), représentant à elles seules 68 % du marché. Les 32 % restants concernent : 82 000 hoverboards (- 267 %), 29 000 engins avec selle (+ 244 %), 7 700 skateboard électriques, 5 500 gyroroues (+ 31 %) et 1 700 gyropodes (- 22 %). En zone urbaine, de nombreux opérateurs proposent ces modes de déplacements personnels aux entreprises soucieuses d’accompagner leurs salariés à limiter leurs trajets en transport en commun ou en voiture.

D’un point de vue plus global, les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) et d’EDP ont augmenté de 152,31 % et 399,59 % entre 2016 et 2019, marquant l’engouement des Français vers des formes de mobilité plus durables, selon le bilan 2020 de l’Officiel du Cycle. En effet, la mise en place de Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) (décret n° 2016-847 du 28 juin 2016) dans certaines agglomérations a contraint les entreprises à repenser leurs modes de déplacement. En parallèle, les offres de location de deux-roues en free floating (sans borne d’attache) se sont multipliées dans les grandes villes.

Précisons que la norme européenne anti-pollution Euro 5 est entrée en vigueur le 1er janvier 2020 pour les deux-roues motorisés thermiques. Ainsi, les seuils à ne pas franchir sont fixés à 1 000 mg/km pour le monoxyde de carbone (CO) et 160 mg/km pour les hydrocarbures et l’oxyde d’azote (NOx). Les deux et trois-roues doivent afficher la vignette Crit’Air pour rouler en cas de pics de pollution et dans les ZFE-m.

Par ailleurs, pour circuler en deux ou trois-roues motorisés, le port de d’un casque, d’un gilet et de gants homologués est obligatoire pour le pilote et le passager, ainsi qu’un éclairage fonctionnel. Les EDP ont eux-aussi leur Code de la route depuis octobre 2019 (voir décret). Ils sont soumis aux mêmes conditions de circulation que les cycles (utilisation autorisée à partir de 12 ans, circulation sur bandes et pistes cyclables, et voies vertes en agglomération) à condition de porter les équipements obligatoires (feux de position avant et arrière, catadioptres avant, arrière et latéraux, avertisseur sonore, assurance obligatoire même en free-floating).

  • Les engins de déplacement personnel (EDP) : on distingue les EDP motorisés et non motorisés. Un EDP non motorisé est un véhicule de petite dimension sans moteur. Un EDP motorisé (EDPM) est un véhicule sans place assise, conçu et construit pour le déplacement d’une seule personne et dépourvu de tout aménagement destiné au transport de marchandises. Il s’équipe d’un moteur non thermique ou d’une assistance non thermique et sa vitesse est comprise entre 6 et 25 km/h.
  • Les cycles : véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l’énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l’aide de pédales ou de manivelles.
  • Les cycles à pédalage assisté : cycle équipé d’un moteur auxiliaire électrique d’une puissance nominale continue maximale de 0,25 kW, dont l’alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/ h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler. On parle généralement de vélos à assistance électrique (VAE).
  • Les cyclomoteurs : véhicules à moteur comportant deux ou trois roues, d’une vitesse comprise entre 6 et 45 km/h et d’une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 ou d’une puissance maximale nette inférieure ou égale à 4 kW.
  • Les motocyclettes : véhicules à moteur comportant deux roues, dont la cylindrée est supérieure à 50 cm3, avec ou sans side-car. On distingue les motocyclettes légères dont la cylindrée est inférieure ou égale à 125 cm3 ou dont la puissance maximale est inférieure ou égale à 11 kW.
  • Les tricycles à moteur : véhicules à moteur comportant trois roues dont le poids à vide n’excède pas 1 000 kg.
  • Les quadricycles à moteur : véhicules à moteur comportant quatre roues dont le poids à vide est inférieur ou égal à 600 kg pour le transport de marchandises et 450 kg pour le transport de personnes.
La catégorie des deux-roues, trois-roues et quadricycles regroupe différents types de véhicules : les engins de déplacements personnels (EDP) motorisés ou non, les cycles et cycles à pédalage assisté, les deux et trois-roues motorisés - cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles à moteur - et les quadricycles à moteur (voir ci-dessous).

Les motocycles représentaient 8,6 % de l’ensemble du parc de véhicules dans l’Hexagone en 2019 avec 4,1 millions d’unités, selon l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA). Entre janvier et octobre 2020, 168 703 deux-roues et trois-roues motorisés ont été immatriculés (- 4,4 % par rapport à janvier-octobre 2019) ; dont 159 318 deux-roues (- 4,1 % comparé à 2019) et 9 385 trois-roues (- 9,2 % par rapport à 2019) selon l’Officiel du cycle. Parmi les deux-roues motorisés immatriculés en 2020, seulement 3 928 scooters (≤ 50 cm3), 938 scooters (> 50 cm3) et 340 motos (≥ 125 cm3) étaient à motorisation électrique, soit une baisse de 64,29 % par rapport à 2019, selon l’Avere-France.

En parallèle, 2,65 millions de vélos ont été vendus en 2019 en France (soit - 2 % par rapport à 2018), dont 388 100 unités à assistance électrique (+ 12,1 % par rapport à 2018), selon l’observatoire du cycle. La même année, 1,861 million d’engins de déplacement personnel (EDP) ont été vendus (+ 13 % par rapport à 2018), selon le baromètre du marché de la micro-mobilité de la Fédération des Professionnels de la Micro-mobilité (FP2M) et du Smart Mobility Lab. Parmi ces EDP, 605 300 étaient des engins électriques, soit 33 % (+ 5 % par rapport à 2018) et 1 254 800 étaient des engins mécaniques, soit 67 % (+ 17,9 % par rapport à 2018). Dans le détail, 1 254 800 trottinettes mécaniques ont été vendues en 2019 (+ 18 % par rapport à 2018) et 478 800 trottinettes électriques (+ 105 %), représentant à elles seules 68 % du marché. Les 32 % restants concernent : 82 000 hoverboards (- 267 %), 29 000 engins avec selle (+ 244 %), 7 700 skateboard électriques, 5 500 gyroroues (+ 31 %) et 1 700 gyropodes (- 22 %). En zone urbaine, de nombreux opérateurs proposent ces modes de déplacements personnels aux entreprises soucieuses d’accompagner leurs salariés à limiter leurs trajets en transport en commun ou en voiture.

D’un point de vue plus global, les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) et d’EDP ont augmenté de 152,31 % et 399,59 % entre 2016 et 2019, marquant l’engouement des Français vers des formes de mobilité plus durables, selon le bilan 2020 de l’Officiel du Cycle. En effet, la mise en place de Zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) (décret n° 2016-847 du 28 juin 2016) dans certaines agglomérations a contraint les entreprises à repenser leurs modes de déplacement. En parallèle, les offres de location de deux-roues en free floating (sans borne d’attache) se sont multipliées dans les grandes villes.

Précisons que la norme européenne anti-pollution Euro 5 est entrée en vigueur le 1er janvier 2020 pour les deux-roues motorisés thermiques. Ainsi, les seuils à ne pas franchir sont fixés à 1 000 mg/km pour le monoxyde de carbone (CO) et 160 mg/km pour les hydrocarbures et l’oxyde d’azote (NOx). Les deux et trois-roues doivent afficher la vignette Crit’Air pour rouler en cas de pics de pollution et dans les ZFE-m.

Par ailleurs, pour circuler en deux ou trois-roues motorisés, le port de d’un casque, d’un gilet et de gants homologués est obligatoire pour le pilote et le passager, ainsi qu’un éclairage fonctionnel. Les EDP ont eux-aussi leur Code de la route depuis octobre 2019 (voir décret). Ils sont soumis aux mêmes conditions de circulation que les cycles (utilisation autorisée à partir de 12 ans, circulation sur bandes et pistes cyclables, et voies vertes en agglomération) à condition de porter les équipements obligatoires (feux de position avant et arrière, catadioptres avant, arrière et latéraux, avertisseur sonore, assurance obligatoire même en free-floating).

  • Les engins de déplacement personnel (EDP) : on distingue les EDP motorisés et non motorisés. Un EDP non motorisé est un véhicule de petite dimension sans moteur. Un EDP motorisé (EDPM) est un véhicule sans place assise, conçu et construit pour le déplacement d'une seule personne et dépourvu de tout aménagement destiné au transport de marchandises. Il s’équipe d'un moteur non thermique ou d'une assistance non thermique et sa vitesse est comprise entre 6 et 25 km/h.

  • Les cycles : véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l'énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l'aide de pédales ou de manivelles.

  • Les cycles à pédalage assisté : cycle équipé d'un moteur auxiliaire électrique d'une puissance nominale continue maximale de 0,25 kW, dont l'alimentation est réduite progressivement et finalement interrompue lorsque le véhicule atteint une vitesse de 25 km/ h, ou plus tôt si le cycliste arrête de pédaler. On parle généralement de vélos à assistance électrique (VAE).

  • Les cyclomoteurs : véhicules à moteur comportant deux ou trois roues, d’une vitesse comprise entre 6 et 45 km/h et d’une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3 ou d’une puissance maximale nette inférieure ou égale à 4 kW.

  • Les motocyclettes : véhicules à moteur comportant deux roues, dont la cylindrée est supérieure à 50 cm3, avec ou sans side-car. On distingue les motocyclettes légères dont la cylindrée est inférieure ou égale à 125 cm3 ou dont la puissance maximale est inférieure ou égale à 11 kW.

  • Les tricycles à moteur : véhicules à moteur comportant trois roues dont le poids à vide n'excède pas 1 000 kg.

  • Les quadricycles à moteur : véhicules à moteur comportant quatre roues dont le poids à vide est inférieur ou égal à 600 kg pour le transport de marchandises et 450 kg pour le transport de personnes.

Nous avons trouvé 146 articles correspondants à votre recherche

PEUGEOT CYCLES


7, rue Henri Sainte-Claire Deville - 92500 Rueil-Malm

PEUGEOT MOTOCYCLES


103, rue du 17 Novembre - 25350 Mandeure

PIAGGIO FRANCE


21, rue Georges Boisseau - 92110 Clichy

PINK MOBILITY


2, rue Jean Jaurès - 78000 Saint-Germain-en-Laye

PLUME MOBILITY


PON


PONY


RAINETTE


SAS LA FABRIQUE A VELOS


9, rue de la Chaine - 76000 Rouen

SCOOTLIB


ZA des Deux Rivières - 4, rue Saint-Gilles - 76000 Ro

SEGWAY FRANCE


34, rue Fabert - 75007 Paris

SHIMANO FRANCE COMPOSANTS CYCLES SAS


SMOOVE


SOCIÉTÉ D'IMPORTATION DE MOTOS ET ACCESSOIRES (S.I.M.A)


ZA Les Bonnes Filles - BP 80134 - 21200 Levernois

SOFTEE BIKE


20, rue des Acacias - 75017 Paris

SOLEX


4, rue Tarbé - 75017 Paris

SPAD CHANNEL


15, rue de l’Orient - 78000 Versailles

SPIN


SUZUKI FRANCE


TEEBIKE


TERN


Mobility Holdi

TILGREEN


59, rue du Douet Garnier - 44000 Nantes

TIM SPORTS


41, rue Greffulhe - 92300 Levallois-Perret

TRIPORTEUR TRIPS


TRIVIA SHARING


TROC VELO


UNU MOTORS


75, boulevard Haussmann - 75008 Paris

URBAN ARROW


VELAB


2, rue Crillon - 75004 Paris

VELAIR


61, avenue Niel - 75017 Paris

VÉLO ÉLECTRIQUE FRANCE


84, avenue Secrétan - 75019 Paris

VÉLO ENTREPRISE


77-81, ancienne Route Nationale 7 - 69570 Dardilly

VELO GALAXIE


VELOBECANE


13, rue du Faubourg Montmartre - 75009 Paris

VELOGIK


VELYVELO


177, rue du Château - 75014 Paris

VIMOTO - QUADRO 95


3, avenue des Carreaux - 95640 Marines

VIRVOLT


VOLTAIRE


WELLO SAS VELOCE


23, rue Tourette - 97400 Saint-Denis - La Réunion

WHEEL FREE


44, rue du Général de Gaulle - 45650 Saint-Jean-le-

YOOZE INDIVIDUAL SOLUTIONS


ZENRIDE


13, rue de Bellefond - 75009 Paris

ZERO FUEL


11, impasse Barbier - 92110 Clichy

ZEWAY


16, rue Bleue - 75009 Paris

ZOOV


En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.