Services de mobilité - Autopartage - Covoiturage

Évoquée par l’ensemble des prestataires qui évoluent autour des flottes, la mobilité accède au statut de dernière tendance dont on parle. Constructeurs, loueurs, réseaux de distribution et de réparation, tous les acteurs se réinventent en spécialistes de la mobilité. Sous ce terme générique sont réunis l’autopartage, le covoiturage, le crédit de mobilité, le vélo de fonction ou la bicyclette mutualisée entre les collaborateurs de l’entreprise. Les pratiques sont multiples et dépassent les seuls salariés qui ont accès à un véhicule de […]

Évoquée par l’ensemble des prestataires qui évoluent autour des flottes, la mobilité accède au statut de dernière tendance dont on parle. Constructeurs, loueurs, réseaux de distribution et de réparation, tous les acteurs se réinventent en spécialistes de la mobilité. Sous ce terme générique sont réunis l’autopartage, le covoiturage, le crédit de mobilité, le vélo de fonction ou la bicyclette mutualisée entre les collaborateurs de l’entreprise. Les pratiques sont multiples et dépassent les seuls salariés qui ont accès à un véhicule de fonction ou de service. Alternatives à la voiture, les mobilités durables couvrent les missions professionnelles comme les trajets domicile-travail et intéressent l’ensemble des salariés d’une entreprise.

Depuis le 1er janvier 2018, à l’intérieur d’un plan de déplacements urbains et pour les entreprises dont les sites rassemblent plus de 100 salariés, le plan de mobilité est obligatoire. Parmi les mesures à mettre en place figurent l’autopartage, le covoiturage ou encore le vélo. Mais l’entreprise peut également améliorer l’accès de ses bâtiments pour les piétons, encourager le recours aux transports publics, aménager les horaires de travail, développer le télétravail, la visioconférence, etc.
Depuis mai 2020, les entreprises peuvent prendre en charge les frais des trajets domicile-travail de leurs salariés dont les modes de déplacement sont plus respectueux de l’environnement. Ce forfait mobilités durables (FMD) est exonéré de charges sociales et fiscales et couvre les nouvelles pratiques tout comme le coût de l’énergie pour les véhicules électrifiés. Son plafond a été relevé à 700 euros en août dernier et 800 quand il intègre l’abonnement aux transports en commun.

Ce FMD peut s’inscrire dans un système plus large de titre-mobilité ou de crédit de mobilité. Les collaborateurs disposent d’un budget précis à dépenser selon les modes de transport de leur choix. Ce crédit de mobilité est logé dans un pass compatible avec les différents prestataires avec lesquels l’entreprise a conclu des accords. Au-delà du menu imposé, une mobilité à la carte.

Derniers dossiers sur le sujet :

Évoquée par l'ensemble des prestataires qui évoluent autour des flottes, la mobilité accède au statut de dernière tendance dont on parle. Constructeurs, loueurs, réseaux de distribution et de réparation, tous les acteurs se réinventent en spécialistes de la mobilité. Sous ce terme générique sont réunis l'autopartage, le covoiturage, le crédit de mobilité, le vélo de fonction ou la bicyclette mutualisée entre les collaborateurs de l'entreprise. Les pratiques sont multiples et dépassent les seuls salariés qui ont accès à un véhicule de fonction ou de service. Alternatives à la voiture, les mobilités durables couvrent les missions professionnelles comme les trajets domicile-travail et intéressent l'ensemble des salariés d'une entreprise.

Depuis le 1er janvier 2018, à l'intérieur d'un plan de déplacements urbains et pour les entreprises dont les sites rassemblent plus de 100 salariés, le plan de mobilité est obligatoire. Parmi les mesures à mettre en place figurent l'autopartage, le covoiturage ou encore le vélo. Mais l'entreprise peut également améliorer l'accès de ses bâtiments pour les piétons, encourager le recours aux transports publics, aménager les horaires de travail, développer le télétravail, la visioconférence, etc.
Depuis mai 2020, les entreprises peuvent prendre en charge les frais des trajets domicile-travail de leurs salariés dont les modes de déplacement sont plus respectueux de l'environnement. Ce forfait mobilités durables (FMD) est exonéré de charges sociales et fiscales et couvre les nouvelles pratiques tout comme le coût de l'énergie pour les véhicules électrifiés. Son plafond a été relevé à 700 euros en août dernier et 800 quand il intègre l'abonnement aux transports en commun.

Ce FMD peut s'inscrire dans un système plus large de titre-mobilité ou de crédit de mobilité. Les collaborateurs disposent d'un budget précis à dépenser selon les modes de transport de leur choix. Ce crédit de mobilité est logé dans un pass compatible avec les différents prestataires avec lesquels l'entreprise a conclu des accords. Au-delà du menu imposé, une mobilité à la carte.

Derniers dossiers sur le sujet :
Nous avons trouvé 3 articles correspondants à votre recherche

GÉOCONTACT

  • 1,309 user views 0 reviews

75, boulevard Marie et Alexandre Oyon - 72100 Le Mans

Mobilize Share

MOBILIZE SHARE

  • 4,067 user views 0 reviews

FR K22 OM7 0 50 - 22, rue Yves Kermen - 92100 Boulogne-Billancourt

Véhiposte

VÉHIPOSTE

  • 25,368 user views 0 reviews

9, rue du Colonel Pierre Avia - 75757 Paris 15


En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.