Services de mobilité - Autopartage - Covoiturage

Selon l’article 51 de la loi de la transition énergétique pour la croissance verte, un plan de mobilité doit être établi par les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et situées dans le périmètre d’un plan de déplacements urbains. Depuis janvier 2018, les employeurs doivent donc faciliter les trajets de leur personnel et encourager l’utilisation de mobilités alternatives au véhicule personnel. […]

Selon l’article 51 de la loi de la transition énergétique pour la croissance verte, un plan de mobilité doit être établi par les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et situées dans le périmètre d’un plan de déplacements urbains. Depuis janvier 2018, les employeurs doivent donc faciliter les trajets de leur personnel et encourager l’utilisation de mobilités alternatives au véhicule personnel.

Dans ce plan de mobilité, ils peuvent par exemple effectuer la promotion du vélo ou d’engins de déplacement personnel (EDP) grâce à la mise en place d’un stationnement sécurisé ou de flottes d’entreprise. Mais aussi encourager l’utilisation de transports en commun, le covoiturage ou encore l’autopartage ; avec notamment la mise en œuvre du forfait mobilités durables pour les déplacements domicile-travail. Le salarié peut aussi renoncer de manière partielle ou totale à son véhicule de fonction en échange d’un « crédit mobilité » destiné à couvrir ses dépenses lors de ses déplacements (billets de train, abonnement de transport, location de véhicule). De ce fait, les offres des prestataires concernant les mobilités alternatives et partagées se sont multipliées ces dernières années pour répondre à ces nouveaux besoins de mobilité en entreprise.

Actuellement, la voiture domine encore largement les pratiques de déplacement, tant pour les trajets professionnels que les trajets domicile-travail. Selon le baromètre 2020 de la mobilité durable en entreprise d’Athlon, les salariés ont majoritairement utilisé leur voiture de fonction (68 %) ou un véhicule en parc (38 %) pour leurs déplacements professionnels en 2019. Seuls 4 % ont eu recours à un vélo et 1 % à un scooter. Néanmoins, d’après le baromètre Flottes 2020 d’Arval, 25 % des entreprises autorisaient des solutions de mobilité dans leur politique automobile en France en 2019. Parmi elles, les transports publics (31 %), le covoiturage (30 %) et l’autopartage (18 %) étaient les plus proposés contre seulement 9 % et 10 % pour le vélo partagé (9 %) et les autres solutions à deux-roues.

De même, les salariés utilisent encore majoritairement la voiture pour leurs trajets domicile-travail. Selon une enquête de l’institut de recherche sur la mobilité Forum Vies Mobiles, plus d’un Français en emploi sur cinq (21 %) déclarait en 2019 utiliser exclusivement sa voiture pour aller sur son lieu de travail, bien que son trajet soit inférieur à 9 km, soit l’équivalent de 30 minutes à vélo. En parallèle, 21 % des Français se rendait au travail en transport en commun, contre seulement 13 % en marchant et 6 % à vélo.

Sources : 

Derniers dossiers sur le sujet :

Selon l’article 51 de la loi de la transition énergétique pour la croissance verte, un plan de mobilité doit être établi par les entreprises regroupant plus de 100 salariés sur un même site et situées dans le périmètre d’un plan de déplacements urbains. Depuis janvier 2018, les employeurs doivent donc faciliter les trajets de leur personnel et encourager l’utilisation de mobilités alternatives au véhicule personnel.

Dans ce plan de mobilité, ils peuvent par exemple effectuer la promotion du vélo ou d’engins de déplacement personnel (EDP) grâce à la mise en place d’un stationnement sécurisé ou de flottes d’entreprise. Mais aussi encourager l’utilisation de transports en commun, le covoiturage ou encore l’autopartage ; avec notamment la mise en œuvre du forfait mobilités durables pour les déplacements domicile-travail. Le salarié peut aussi renoncer de manière partielle ou totale à son véhicule de fonction en échange d’un « crédit mobilité » destiné à couvrir ses dépenses lors de ses déplacements (billets de train, abonnement de transport, location de véhicule). De ce fait, les offres des prestataires concernant les mobilités alternatives et partagées se sont multipliées ces dernières années pour répondre à ces nouveaux besoins de mobilité en entreprise.

Actuellement, la voiture domine encore largement les pratiques de déplacement, tant pour les trajets professionnels que les trajets domicile-travail. Selon le baromètre 2020 de la mobilité durable en entreprise d’Athlon, les salariés ont majoritairement utilisé leur voiture de fonction (68 %) ou un véhicule en parc (38 %) pour leurs déplacements professionnels en 2019. Seuls 4 % ont eu recours à un vélo et 1 % à un scooter. Néanmoins, d’après le baromètre Flottes 2020 d’Arval, 25 % des entreprises autorisaient des solutions de mobilité dans leur politique automobile en France en 2019. Parmi elles, les transports publics (31 %), le covoiturage (30 %) et l’autopartage (18 %) étaient les plus proposés contre seulement 9 % et 10 % pour le vélo partagé (9 %) et les autres solutions à deux-roues.

De même, les salariés utilisent encore majoritairement la voiture pour leurs trajets domicile-travail. Selon une enquête de l’institut de recherche sur la mobilité Forum Vies Mobiles, plus d’un Français en emploi sur cinq (21 %) déclarait en 2019 utiliser exclusivement sa voiture pour aller sur son lieu de travail, bien que son trajet soit inférieur à 9 km, soit l’équivalent de 30 minutes à vélo. En parallèle, 21 % des Français se rendait au travail en transport en commun, contre seulement 13 % en marchant et 6 % à vélo.

Sources : 

Derniers dossiers sur le sujet :
Nous avons trouvé 75 articles correspondants à votre recherche
Mobilize Share

MOBILIZE SHARE

  • 39 user views 0 reviews

FR K22 OM7 0 50 - 22, rue Yves Kermen -92100 Boulogne-Billancourt

Véhiposte

VÉHIPOSTE

  • 6,269 user views 0 reviews

305, avenue Le Jour Se Lève - 92100 Boulogne-Billancourt


1KM A PIED


7ÈME SENS


ACTIFCAB


22, rue Lepic - 75018 Paris

ALLO TAXI


95, rue André Citroën - 69740 Genas

ALLOCAB


66, avenue des Champs-Élysées - 75008 Paris

ALPHA TAXIS


44-48, avenue du Général de Gaulle - 94240 L’

ASK GROUP


730 rue René Descartes - 13290 Aix-en-Provence

ATCHOUM


CLEM’


COMMUNAUTO-MOBIZEN


29, rue des Trois Bornes - 75011 Paris

DIGIMOBEE


DRIVE & CITY


EASYCABS


ECOV


Maison des Start-up - 30-32, rue Proudhon - 93210 Sa

EKODEV


FIRST CLASS LIMOUSINE SERVICE


31, rue Antoine Marie Colin - 94400 Vitry-sur-Seine

FLEX2USE


FLIXBUS / FLIXCAR


FLUCTUO


G7 TAXI


22-28, rue Henri Barbusse - 92110 Clichy

GARE DE LILLE - FLANDRES


Gare de Lille - Flandres - Place des Buisses - 59000 Lille

INVERS


KAPTEN


4, place du 8 Mai 1945 - 92300 Levallois-Perret

KARHOO


KAROS


48, rue René Clair - 75018 Paris

KINTO MOBILITY


KISIO


KLAXIT


8, rue Sainte-Foy - 75002 Paris

LA ROUE VERTE


LYKO


MARGUERITE-NANTES AUTOPARTAGE


325, rue Marcel Paul - 44000 Nantes

MKTIC


46, Le Chêne des Plaids - 35250 Chasné-sur-Illet

MOBEELITY


MOBILITE.ECO


MOBILYCAR


MOBYLIS


MODULAUTO


14, rue Durand - 34000 Montpellier

MYZEE TECHNOLOGY


OGOTRAC


OLYMPUS MOBILITY


OPENFLEET SAS


25, rue de Ponthieu - 75008 Paris

OTOLIS/VITALIS


Régie des Transports Po

OUIRAYMOND


OXYCAR


PIM MOBILITY


POP VALET


115, rue Cardinet - 75017 Paris

RCI MOBILITY


1, rue Gramont - 75002 Paris

ROADMATE


SEARCH MOBILITY


En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.